La Belgique et le 1er Empire


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bulletin du 20 juin 1815

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Bulletin du 20 juin 1815   Mar 19 Juil 2005 - 4:40

BULLETIN DE L'ARMÉE.

Laon, 20 juin 1815.

BATAILLE DE LIGNY, SOUS FLEURUS.

Le 16 au matin l'armée occupait les positions suivantes :
L'aile gauche, commandée par le maréchal duc d'Elchingen, et composée du 1er, et du 2e corps d'infanterie et du 2e de cavalerie, occupait les positions de Frasnes.
L'aile droite, commandée par le maréchal Grouchy, et composée des 3e et 4e corps d'infanterie et du 3e corps de cavalerie, occupait les hauteurs derrière Fleurus.
Le quartier général de L'Empereur était à Charleroi ou se trouvaient la Garde impériale et le 6e corps.
L'aile gauche eut l'ordre de marcher sur les Quatre-Bras, et la droite sur Sombreffe. L'Empereur se porta à Fleurus avec sa réserve.
Les colonnes du maréchal Grouchy étant en marche aperçurent, après avoir dépassé Fleurus, l'armée ennemie, commandée par le feld-maréchal Blücher, occupant les plateaux du moulin de Bussy, par la gauche le village de Sombreffe, et prolongeant sa cavalerie fort en avant sur la route de Namur : sa droite était à Saint-Amand et occupait ce gros village avec de grandes forces, ayant devant elle un ravin qui formait sa position.
L'Empereur fut reconnaître la force et les positions de l'ennemi, et résolut d'attaquer sur-le-champ. Il fallut faire un changement de front, la droite en avant et en pivotant sur Fleurus.
Le général Vandamme marcha sur Saint-Amand, le général Gérard sur Ligny et le maréchal Grouchy sur Sombreffe, La troisième division du 2e corps, commandée par le général Girard , marcha en réserve derrière le corps du général Vandamme, La Garde se rangea la hauteur de Fleurus, ainsi que les cuirassiers du général Milhaud.
A trois heures après midi ces dispositions furent achevées, La division du général Lefol, faisant partie du corps du général Vandamme, s'engagea la première et s'empara de Saint-Amand, d'où elle chassa l'ennemi à la baïonnette. Elle se maintint, pendant tout le combat, au cimetière et au clocher de Saint-Amand. Mais ce village, qui est très étendu, fut le théâtre de différents combats pendant la soirée ; tout le corps du général Vandamme y fut engagé, et l'ennemi y engagea des forces considérables.
Le général Girard, placé en réserve du corps du général Vandamme, tourna le village par sa droite et s'y battit avec sa valeur accoutumée. Les forces respectives étaient soutenues de part et d'autre par une soixantaine de bouches à feu,
A la droite, le général Gérard s'engagea avec le 4e corps au village de Ligny, qui fut pris et repris plusieurs fois.
Le maréchal Grouchy, à l'extrême droite, et le général Pajol combattirent au village de Sombreffe, L'ennemi montra de 80 à 90,000 hommes et un grand nombre de pièces de canon.
A sept heures, nous étions maîtres de tous les villages situés sur le bord du ravin qui couvrait la position de l'ennemi ; mais celui-ci occupait encore avec toutes ses masses le plateau du moulin de Bussy.
L'Empereur se porta avec sa Garde au village de Ligny ; le général Gérard fit déboucher le général Pécheux avec ce qui lui restait de réserve, presque toutes les troupes ayant été engagées dans ce village. Huit bataillons de la Garde débouchèrent à la baïonnette, et derrière eux les quatre escadrons de service, les cuirassiers du général Delort, ceux du général Milhaud et les grenadiers à cheval de la Garde. La vieille Garde aborda à la baïonnette les colonnes ennemies qui étaient sur les hauteurs de Bussy, et en un instant couvrit de morts le champ de bataille. L'escadron de service attaqua et rompit un carré et les cuirassiers poussèrent l'ennemi dans toutes les directions. A sept heures et demie, nous avions quarante pièces de canon, beaucoup de voitures, des drapeaux et des prisonniers, et l'ennemi cherchait son salut dans une retraite précipitée, A dix heures, la bataille était finie, et nous nous trouvions maîtres de tout le champ de bataille.
Le général Lützow, partisan, a été fait prisonnier. Les prisonniers assurent que le feld-maréchal Blücher a été blessé. L'élite de l'armée prussienne a été détruite dans cette bataille. Sa perte ne peut être moindre de 15,000 hommes ; la notre est de 3,000 hommes tués ou blessés.
A la gauche, le maréchal Ney avait marché sur les Quatre-Bras avec une division qui avait culbuté une division anglaise qui s'y trouvait placée, Mais, attaqué par le prince d'Orange avec 25,000 hommes, partie anglaise, partie hanovrienne à la solde de l'Angleterre, il se replia sur sa position de Frasnes. Là s'engagèrent des combats multipliés ; l'ennemi s'attachait à le forcer, mais il le lit vainement, Le duc d'Elchingen attendait le 1e, corps, qui n'arriva qu'à la nuit ; il se borne à garder sa position, Dans un carré attaqué par le 8e régiment de cuirassiers, le drapeau du 69e régiment d'infanterie anglais est tombé entre nos mains, Le prince de Brunswick a été tué, Le prince d'Orange a été blessé. On assure que l'ennemi a eu beaucoup de personnages et de généraux de marque tués ou blessés. On porte la perte des Anglais à 4 ou 5,000 hommes ; la notre, de ce côté, a été très considérable : elle s'élève à 4,200 hommes tués ou blessés, Ce combat a fini à la nuit, Lord Wellington a ensuite évacué les Quatre-Bras et s'est porté sur Genappe.

[extrait du Moniteur du 21 juin 1815]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bulletin du 20 juin 1815
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bulletin du 20 juin 1815
» Napoleon's Last Battles - NLB (SPI)
» LE DERNIER CARRE , 20-21 juin 1815 , Waterloo phase 1
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys
» [Comics] LEGO Magazine mai - juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belgique et le 1er Empire :: 16 juin 1815-
Sauter vers: