La Belgique et le 1er Empire


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Mer 7 Sep 2005 - 20:03

1er corps d'infanterie

Commandant : général de division Jean-Baptiste Drouet,Comte d'Erlon.
chef d'état-major : général de brigade Victor-Joseph Delcambre.
chef de l'artillerie : général de brigade Jean-Charles Desales.
chef du génie : général de brigade Gerbe

Effectif infanterie : 33 bataillons pour une force de 16 885 hommes
Effectif cavalerie : 11 escadrons pour une force de 1 506 hommes
Effectif artillerie, génie... : 1 548 hommes
Effectif total : 19 939 hommes

Organisation :

1re division d'infanterie : général de division Allix de Vaux en fuite, remplacé par le général de brigade Quiot du Passage.

brigade Quiot, commandée par le colonel Claude Charlet.
+ 54e régiment d'infanterie de ligne, colonel Claude Charlet, 2 bataillons.
+ 55e régiment d'infanterie de ligne, colonel Jean-Pierre Monneret, 2 bataillons.

brigade Bourgeois, commandée par le général de brigade Bourgeois.
+ 28e régiment d'infanterie de ligne, colonel Marc-Antoine-Alexandre de Saint-Michel, 2 bataillons.
+ 105e régiment d'infanterie de ligne, colonel Jean Genty, 2 bataillons.
20e compagnie du 6e régiment d'artillerie à pied, captaine Hamelin, avec 8 pièces.


2e division d'infanterie : commandée par le général de division François-Xavier Donzelot.

brigade Schmitz, commandée par le général de brigade Nicolas Schmitz.
+ 13e régiment d'infanterie légère, colonel Pierre Gougeon, 3 bataillons.
+ 17e régiment d'infanterie de ligne, colonel Nicolas-Noel Gueurel, 2 bataillons.

brigade Aulard, commandée par le général de brigade Pierre Aulard.
+ 19e régiment d'infanterie de ligne, colonel Jean-Aimable Trupel, 2 bataillons.
+ 51e régiment d'infanterie de ligne, colonel Jean-Antoine Rignon, 2 bataillons.
10e compagnie du 6e régiment d'artillerie à pied, captaine Cantin, avec 8 pièces.


3me division d'infanterie : commandée par le général de division Pierre-Louis Binet de Malcognet.

brigade Noguez, commandée par le général de brigade Antoine Nogues.
+ 21e régiment d'infanterie de ligne,colonel Jean-Nicolas-Louis remplacé par le colonel Nicholas-Placide Ledoux, suite à sa blessure le 15 juin, 2 bataillons.
+ 46e régiment d'infanterie de ligne,colonel Louis-Andre Dupre, 2 bataillons.

brigade Grenier, commandée par le général de brigade Jean-George Grenier.
+ 25e régiment d'infanterie de ligne,colonel Jean-Joseph Gromety, 2 bataillons.
+ 45e régiment d'infanterie de ligne,colonel Louis-Guillaume-Joseph Chapuzet, 2 bataillons.
19e compagnie du 6e régiment d'artillerie à pied, captaine Emon, avec 8 pièces.


4e division d'infanterie: commandée par le général de division Joseph-François Durutte.

brigade Pégot, commandée par le général de brigade Jean-Gaudens-Claude Pégot.
+ 8e régiment d'infanterie de ligne,colonel Louis-Gabriel Ruelle, 2 bataillons, 982 hommes.
+ 29e régiment d'infanterie de ligne ,colonel Etienne-Nicolas Rousselot, 2 bataillons.

brigade Brue, commandée par le général de brigade Jean-Louis Brue.
+ 85e régiment d'infanterie de ligne ,colonel Pierre Pignet, 2 bataillons.
+ 95e régiment d'infanterie de ligne,colonel Jean-Baptiste Garnier, 2 bataillons.
9e compagnie du 6e régiment d'artillerie à pied, captaine Bourgeois, avec 8 pièces.


1re division de cavalerie: commandée par le général de division Charles-Claude Jacquinot.

brigade Bruno, commandée par le général de brigade Adrien-François baron de Bruno.
+ 7e régiment de hussards,colonel Jean-Baptiste-Antoine-Marcellin de Marbot, 3 escadrons
+ 3e régiment de chasseurs à cheval,colonel Anatole-Charles-Alexis de la Woestine, 3 escadrons.

brigade Gobrecht, commandée par le général de brigade Martin-Alexis Gobrecht.
+ 3e régiment de chevau-léger-lanciers,colonelCharles-François Martique, 3 escadrons.
+ 4e régiment de chevau-léger-lanciers,colonel Louis Bro, 2 escadrons.
2e compagnie du 1er régiment d'artillerie à cheval, captaine Bourgeois, avec 6 pièces.


artillerie de réserve
11e compagnie du 6e régiment d'artillerie à pied, captaine Lenoir, avec 8 pièces de 12 livres.

plus

Génie, équipages militaires, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Sam 30 Juil 2011 - 9:51

Bonjour à tous
Je complète donc l'ordre de bataille donné par Stéphane par ce que j'ai glâné ici ou là. Je donnerai le nom des officiers mais pas leur CV que vous trouverez sur un site auquel je participe et où chacun peu apporter sa pierre ce qui fera plaisir à son auteur M. Deschuytener, que je salue cheers .
J'ajouterai aussi quelques (voire plus) Nota Bene pour signaler des remarques ou des questions que je me pose.
Allons-y donc pour le :

Ier Corps d'Armée
Commandant en chef
Lieutenant-général Jean-Baptiste Drouet, Comte d’Erlon (1795-1844)
NB : Durant les Cent-Jours, l'Empereur va conserver les grades de lieutenant-général et de maréchal de camp, datant de la première Restauration, en lieu et place de général de division et de général de brigade.

Aides-de-camp
Colonel Aimable Louis Marie Pasquet de Salaignac (1783-1825)

Capitaine Hippolyte Jean Baptiste Cassolet (1774-1815)

NB : Qui est le troisième aide-de-camp ?
Les lieutenants généraux ont théoriquement trois aides-de-camp et les maréchaux de camp deux.

État-Major-Général

Chef d'État-Major-Général
Maréchal de camp Victor-Joseph Delcambre, Baron de Champvert (1770-1858)

Aides-de-camp
NB : ? pour les deux

Sous-Chef d'État-Major-Général
Adjudant-commandant Jacques Louis Claude Vialla (1764-1849)

Commandant le Génie
Maréchal de camp Baron Marie Théodore Urbain Garbé (1769-1831)

Aides-de-camp
NB : ? pour les deux

Commandant l'Artillerie
Maréchal de camp Baron Victor-Abel Desalle (1776-1864)

Aides-de-camp
NB : ? pour les deux

Adjoints à l’État-Major-Général
NB : ? sur leur nombre dont les grades vont du chef de bataillon au lieutenant.

Inspecteur aux Revues
Chevalier Charles François Pradel de Saint-Charles (1760-?)

Commissaire-ordonnateur en chef
Louis Regnault (?-?)

AMBULANCES

Chirurgien Principal Jean Baptiste François Lacipière (1776-?)

Chirurgien Aide-Major Henri André Helbecque (1778-1848)

Chirurgien Sous-Aide-Major Liévin Holuigue (1795-1860)

Médecin en chef Robert (?-?)
NB : prénom ?

Pharmacien-major Jean Baptiste Le Petit (1786-1859)

Pharmacien sous-aide-major Charles Augustin Mequignon (1793-1864)


ÉTAT-MAJOR DU GENIE

Chef d'État-Major
Colonel Jean François Boniface Barailon (1776-1827)

Adjoints à l'État-Major du Génie
Chef de bataillon Pierre Hyacinthe Boucher de Morlaincourt (1783-1852)

Chef de bataillon Léon Quilliard (1781-1815)

Lieutenant Théodore Benjamin (de) Grimouville (1789-1867)

Lieutenant Pierre Vieux (1791-?)

1ère à 5ème Cies du 2ème Bataillon du 1er Régiment de Sapeurs (21 Officiers et 330 Soldats)
NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour le Génie ces chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Les compagnies 1 à 4 sont placées respectivement dans les divisions d'infanterie 1 à 4. La 5ème Cie reste avec la réserve d'artillerie.

ÉTAT-MAJOR DE L'ARTILLERIE

Chef d'État-Major
Colonel Chevalier Melchior Louis Bernard (1781-1845)

Adjoints à l'État-Major de l'Artillerie

Chef de bataillon Louis-Emmanuel de Limozin de Saint-Michel (1783-?)

Chef de bataillon Claude-Nicolas Vaudrey (1784-1857)

Chef d'escadron Louis Sébastien Coger (1779-1853)

Capitaine en second Claude Marie Prosper André (1792-1876)

ADMINISTRATION

Commissaire des Guerres de seconde classe Jean-Mathieu Clément Berlié (1781-1841)

Adjoints aux Commissaires des Guerres Pierre Auguste Arnoult (1788-1856)

Voila ce que j'ai concernant l'état-major général du Ier Corps, suivront les divisions composant ce Corps
A bientôt
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Dim 31 Juil 2011 - 9:31

Bonjour à tous,
Voici donc la suite du Ier Corps d'armée

1ère Division d'Infanterie
Commandant en chef
Lieutenant-général Jacques Alexandre François Allix de Vaux, comte de Freudeuthal (1768-1836)
NB : Ce général n'est pas (encore) en fuite à l'entrée en campagne mais aurait été détaché pour une mission à Lille.
Il sera proscrit à la seconde Restauration. Pourquoi a-t-il été envoyé à Lille avant l'entrée en campagne ? (troubles dans cette ville ?, menace ennemie dans les environs ?...).
C'est donc le plus vieux maréchal de camp de la division qui assure l'interim en attendant... qu'Allix revienne ? qu'un autre lieutenant général prenne la place ? après tout, l'état-major impérial comporte un certain nombre de généraux à la suite qui sont là pour ça...
Remplacé par le maréchal de camp baron Joachim Jérôme Quiot du Passage (1775-1849 ou 50)

Aides-de-camp
Capitaine François Louis Gédéon Benet de Montcarville (1789-?)
NB : Il est nommé à ce poste le 21/04/1813. L'est-il toujours en juin 1815 ? Ses états de service contenus dans son dossier de la Légion d'honneur ne font pas mention de la période des Cent-Jours... ce qui est assez commun pour nombre d'officiers... mais qui ne veut pas dire qu'il n'ont pas participé à la campagne de Belgique, simplement, il fallait un peu de courage pour l'avouer (et cette campagne ne compte pas, n'existe pas en tant que telle pour l'avancement ou les années de service à la seconde Restauration)

NB : ? pour le second aide-de-camp

Etat-major divisionnaire
Chef d´Etat-major
Adjudant commandant Jean Isaac Girault, chevalier de Sainte-Jème (1763-1832)

NB : y-a-t-il un sous-chef d'état-major ?

Adjoints à l'état-major
NB : il y en a un certain nombre mais combien ?

Commandant le Génie
Capitaine en premier Robert Victor Emon (1772-1848)
1ère Cie du 2ème bataillon du 1er Génie
4 Officiers et 66 soldats

Commandant l´Artillerie
Capitaine en premier Joseph Guillaume Mathurin Hamelin (1786-1846)
20ème Cie du 6ème d'Artillerie à pied
4 officiers et 81 soldats
NB : il y a donc en plus du capitaine en premier, un capitaine en second, un lieutenant en premier et un lieutenant en second soit 4 officiers
NB : Le Train ci-dessous est aux ordres du capitaine commandant l'artillerie

5ème Cie du 1er Escadron du Train
Capitaine Jean Paleprat (1767-1833)
3 officiers et 103 soldats
NB : il y a donc un lieutenant et un sous-lieutenant en plus du capitaine.

1ère BRIDADE
Commandant en chef
Maréchal de camp baron Joachim Jérôme Quiot du Passage (1775-1849 ou 50)
remplacé à la tête de la brigade par le colonel Claude Charlet du 54ème de Ligne (?)
NB : D’après J.P. Potter ce serait le colonel Jean Genty du 105ème de Ligne.
Le colonel Genty est le plus vieux colonel de la division (même si son grade était colonel en second ?) donc ce serait à lui de prendre la place de Quiot à condition de "sauter" le niveau de la brigade.
En tout cas, ni Charlet, ni Genty ne mentionnent le fait qu'il a pris la place de Quiot dans leur dossier LH. Quid de leur dossier militaire ?

54ème régiment d'Infanterie de Ligne
Colonel Claude Charlet (1777-1834)

Major Jean Baptiste Georges Lagneau (1773-1837)
Major à la suite ? Jean-François Marie Cirou dit « Rochefort » (1769-1835)
NB : Normalement les régiments ont deux majors, l'un restant au dépôt et l'autre suivant les bataillons de guerre.
Dans le cas ci dessus, lequel est au dépôt, lequel est à l'armée du Nord ? Sans compter qu'il peut y avoir des majors à la suite du régiment et/ou des majors servant sur d'autres théatres d'opérations (Vendée ou armée du Rhin quand les régiments comportent des bataillons dans ces armées)

1er bataillon : chef de bataillon Jean François Guyot (1770-1850)
19 officiers et 461 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Louis Charles Prieur (1772 - ?)
22 officiers et 460 soldats

Total régiment : 41 officiers et 921 soldats
NB : il semble que l'état-major du régiment ne doit pas compter dans ses chiffres (?)

NB : Le 54ème de Ligne compte le 01/01/1815 : 87 officiers et 1272 sous-officiers et soldats soit 1359 hommes en trois bataillons.
(d'après Couderc de Saint-Chamand - Napoléon et ses dernières armées-page 446)
L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration et devient le 50ème de Ligne à partir :
- des restes du 54ème de Ligne
- du 1er bataillon du 145ème de Ligne
- des 1er, 2ème, 3ème et 5ème bataillons du 155ème de Ligne
- du 5ème bataillon du 17ème Léger
- du 2ème bataillon du 11ème Tirailleurs de la Garde (d'après la LH de Cirou)
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 674)

55ème régiment d'Infanterie de Ligne
Colonel Jean Pierre Monneret (1773-1856)

Major Eloi Jean Nadeau (1768-1833)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon : chef de bataillon Charles Louis Auguste Durand (1770-1815)
24 officiers et 556 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Joseph Marie Benoît de La Moussaye (1786-1829)
21 officiers et 547 soldats

Total régiment : 45 officiers et 1103 soldats

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration et devient le 51ème de Ligne à partir :
- des restes du 55ème de Ligne
- du 5ème bataillon du 153ème de Ligne
- du 1er bataillon du 12ème Tirailleurs
- du 1er bataillon du 13ème Voltigeurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 674)
Il compte le 01/01/1815 : 86 officiers et 1423 sous-officiers et soldats soit 1509 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 446)


2ème BRIGADE
Maréchal de camp Baron Charles François Bourgeois (1759-1821)

Aides-de-camp
Capitaine Pierre-Charles Duthilt (1773-1851)

Capitaine Charles Michaud (1775-?)

28ème Régiment d'Infanterie de Ligne
Colonel Marc-Antoine Alexandre de Limozin de Saint-Michel (1779-1843)

Major Benoît Joseph Preux (1772-?)
NB : à l'armée du Nord ?

Major Louis Lombardeau (1776-1836) à la suite à la première Restauration. ? en 1815


1er Bataillon : Chef de bataillon Jean Senac (1772-1836)
21 Officiers et 428 soldats

2ème Bataillon : Chef de bataillon Marens ou Marrens (?-?)
21 Officiers et 428 soldats

Total régiment : 42 officiers et 856 soldats

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration à partir :
- des restes du 28ème de Ligne
- des 4ème et 5ème bataillons du 123ème de Ligne
- du 2ème bataillon du 12ème Voltigeurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 87 officiers et 1342 sous-officiers et soldats soit 1429 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)

105ème Régiment d'Infanterie de Ligne
Colonel Jean Genty (1774-1828)

Major Elie Paillé (1769-1850)
NB : à l'armée du Nord ?

1er Bataillon : Chef de bat. Jean-Pierre François Impériale (1765-1832)
NB : il n'est pas mort le 18/06/1815
20 officiers et 468 soldats

2ème Bataillon : Chef de bat. Louis Bonnet (?-1815)
22 officiers et 473 soldats

Total régiment : 42 officiers et 941 soldats

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration pour devenir 86ème de Ligne à partir :
- des restes du 105ème de Ligne
- des 1er et 2ème bataillons du 120ème de Ligne
- du 3ème bataillon du 127ème de Ligne
- du 1er bataillon du 6ème Tirailleurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 675)
Il compte le 01/01/1815 : 83 officiers et 1510 sous-officiers et soldats soit 1593 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 447)

Voila pour la 1ère division
à bientôt pour la suite...
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Dim 31 Juil 2011 - 22:52

Bonjour Jean-Marc et merci pour ces infos.

Tiens, je ne savais pas que le 54ème comptait trois bataillons en janvier déjà et n'en faisait partir que 2 en juin...?
Auriez-vous des précisions à ce sujet.

Cdlt,

R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Lun 1 Aoû 2011 - 1:03

Bonjour Richard,
D'après Couderc de Saint-Chamand - Napoléon et ses dernières armées-page 74, je cite :
"L'infanterie vit réduire, par ordonnance du 12 mai 1814, ses régiments de 156 à 90 pour la ligne et de 37 à 15 pour l'infanterie légère. Le régiment comprenait trois bataillons, le bataillon six compagnies..."
Page 75 : la composition de l'état-major du régiment
1 colonel
1 major
3 chefs de bataillon
3 adjudants-majors
1 quartier-maître
1 porte-drapeau
1 chirurgien-major
1 chirurgien aide-major
1 chirurgien sous-aide-major
3 adjudants sous-officiers
1 tambour-major
1 caporal tambour
8 musiciens dont un chef de musique (si c'est comme sous l'Empire, le régiment pouvait via sa "caisse noire" se payer des musiciens gagistes)
1 maître tailleur guêtreur
1 cordonnier
1 armurier

Mais, page 76, Couderc nous apprend qu'un quart au moins de l'infanterie doit être en congé (puisque l'on est en paix) ce qui fait des "petits" bataillons.
D'autre part, les cadres complets d'un quatrième bataillon sont en activité tout en étant plus ou moins en congé (ainsi on retrouve dans les états de service de certains officiers : maintenu en service à l'organisation du ....1814, en congé dans ses foyers). A noter aussi que les chefs de bataillons sont placés en fonctions de leur ancienneté (pour ceux en service), ainsi le plus vieux commande le 1er bataillon, le plus jeune le 3ème.

Le problème de Napoléon à son retour ne sera pas de trouver des cadres (jusqu'au général en tout cas) puisqu'il y aura tellement d'officiers à la suite que Davout va créer des sixièmes bataillons aux régiments pour éviter de voir trop d'officiers sans troupes (mais devant être payés, ce qui a du faire tiquer le bon Peyrusse Laughing ) suivrent les bataillons de guerre. Non, le problème sera de trouver des soldats...
Dans un premier temps, il décide de former deux bataillons de guerre au complet en versant les soldats disponibles pour compléter ces deux bataillons (d'où versement du troisième bataillon dans les deux premiers) et en rappelant les militaires en congé ou détachés ou autre. Puis il fait former ou compléter le troisième bataillon et le quatrième (dont les cadres sont déjà là). Le cinquième bataillon reste au dépôt (4 Cies de fusiliers, pas de Cies d'élite) et un sixième sera en cours de formation (la majeur partie des cadres étant présents en juin 1815 pour un certain nombre de régiments).

En fait, en retrouvant les états de service de très nombreux officiers, on se rend compte que de nombreux bataillons sont en route avant le 14/06/1815 et que certains sont arrivés à temps pour participer à la campagne de Belgique. Pour l'instant, je crois que les ordres de l'Empereur appelant les troisième et/ou quatrième bataillon(s) dès la mi-mai ont été bien suivis. Le problème est que les ordres de bataille de Chapuis ou autre sont datés au plus tard au 10/06 mais qu'il reste 8 jours pour qu'arrivent des renforts, ce qui n'a pas manqué d'être fait !
Monsieur Diégo Mané sur son site confirme ce fait (avec l'exemple du 93ème de Ligne à 4 bataillons le 18/06 !).
Il serait effectivement assez inhabituel que les ordres de l'Empereur de faire venir de l'Ouest les régiments, alors même que la révolte gronde, soient parfaitement exécutés mais que les ordres expresses de faire partir des bataillons même incomplets, venant de régions pro-napoléoniennes donc calmes, ne le soient pas.

Concernant le 54ème de Ligne et les autres régiments dont les dépôts sont situés dans le Nord et la Normandie, il est possible qu'ils aient été étoffés par des renforts mais je n'en ai pas encore trouvé la preuve. De toute façon, ils viennent de régions où le rappel des anciens soldats sera peu entendu (régions pro-royalistes ou anti-guerre comme on veut) donc compléter les bataillons de guerre en soldats sera plus difficile.
Cordialement
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Lun 1 Aoû 2011 - 6:14

Merci pour la synthèse.
Cdlt,
R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Mar 2 Aoû 2011 - 3:14

2ème Division d'infanterie
Commandant en chef
Lieutenant-général, comte François Xavier Donzelot (1764-1843)

Aides-de-camp
Chef d’escadron Louvant Antoine Bardoux (1773-1847)

Capitaine Antoine Guyerdet (1784-1837)

NB : il en manque un

Etat-major divisionnaire
Chef d´Etat-major
Adjudant commandant Claude Alexandre Antoine Devienne (1777-1823)


Adjoints à l'état-major
?

Commandant le Génie
Capitaine en premier Chiappe ou Chappe ou Carlier Antoine Marie Joseph (1783-1852).
NB : de la famille de Jean Jacques Chiappe, officier d'ordonnance de l'Empereur ? ou erreur de recopiage ?

2ème Cie du 2ème bataillon du 1er Génie
4 ? officiers et 66 ? soldats

Commandant l´Artillerie
Capitaine en premier Antoine Coutin (1771-1859)

10ème Cie du 6ème d'Artillerie à pied
3 officiers et 86 soldats

NB : 3 officiers dont 1 capitaine en premier, quels grades ont les deux autres officiers ?

9ème Cie du 1er Escadron du Train d'Artillerie
Capitaine ? ou lieutenant Vaillant ou Levaillant ?
1 officier et 95 soldats

NB : je penche pour le lieutenant Simon Jean Baptiste Vaillant (1774-?)
Il faut voir que les Cies du Train au complet comptent 3 officiers (1 capitaine, 1 lieutenant et 1 sous-lieutenant) mais la réorganisation des Cent-Jours va "gonfler" les Cies, en créer de nouvelles et les scinder en fonction des besoins. Ainsi, une même Cie peut se trouver attachée à deux Cies d'artillerie différentes. En fait il s'agit de deux "détachements" de la même Cie du Train répartis dans deux Cie d'artillerie
(un des détachement pouvant être sous la responsabilité de deux officiers, l'autre sous celle du troisième par exemple)

Vaguemestre
Adjudant sous-officier François Eustache Messie (1791-1840)

1ère BRIGADE
Commandant en chef
Maréchal de camp, baron Nicolas Schmitz (1768-1851)

Aides de camp
Lieutenant Louis Gabriel Montigny (1784-1846)

NB : il en manque un.

13ème régiment d´Infanterie Légère
Colonel Pierre Gougeon (1767-1840)

Major Chevalier Charles Frédéric Auger (1774-1846)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon : chef de bataillon Pierre Ignace Lendormy (1768-1838 )
23 officiers et 620 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Pierron ou Pieron ou Pierson (?-?)
20 officiers et 600 soldats

3ème bataillon : chef de bataillon Pierre Louis Moullet (1772-1846)
18 officiers et 594 soldats

Total régiment : 61 officiers et 1814 soldats

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé le 12/05/1814, sous la première Restauration à partir :
- des restes du 13ème Léger
- du 2ème bataillon du 21ème Léger
- des 1er, 5ème et 6ème bataillons du 27ème Léger
- des 1er, 3ème et 5ème bataillons du 28ème Léger
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 87 officiers et 2130 sous-officiers et soldats soit 2217 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 448)


17ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel, chevalier Nicolas Noël Gueurel (1771-1827)

Major Louis Delivani (1775-1847)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon : chef de bataillon Charles Frédéric Vogt (?-?)
25 officiers et 527 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Jean Louis Désiré de Boisdavid (1781-?)
NB : celui-là a passé la frontière le 23/04/1815 pour rejoindre le roi à Gand peut-être remplacé par le chef de bataillon Pierre François Laurent Levasseur (1774-1852)
17 officiers et 428 soldats

Total régiment : 42 officiers et 955 soldats

NB : chef de bataillon Louis Charles Auguste Prevost de Gagemon (1785-?), membre du conseil d’administration, à l’armée du Nord ?

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration à partir :
- des restes du 17ème de Ligne
- du 1er bataillon du 123ème de Ligne
- des 6ème et 7ème bataillons du 131ème de Ligne
- du 2ème bataillon du 2ème Tirailleurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 672)
Il compte le 01/01/1815 : 91 officiers et 1536 sous-officiers et soldats soit 1627 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)


2ème BRIGADE
Maréchal de camp, baron Pierre Aulard (1763-1815)

Aides-de-camp
NB ? pour les deux

19ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel, baron Jean Aimable Trupel (1771-1850)

Major Joseph Astor (1778-1850) à l'armée du Nord
Major Marc François Pons Deitte (1769-1821) au dépôt ?

Chef du ? ème bataillon : chef de bataillon Jean Thomas de Maussion (1786-1868)

Chef du ? ème bataillon : chef de bataillon Claude Duhesme (1785-1824)

1er bataillon : chef de bataillon ?
25 officiers et 504 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon ?
18 officiers et 485 soldats

Total régiment : 43 officiers et 989 soldats

NB : chef de bataillon Paul Garcin (1768-1848) à l’armée du Nord ?

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration à partir :
- des restes du 19ème de Ligne
- du 1er bataillon du 127ème de Ligne
- du 2ème bataillon du 3ème Tirailleurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 672)
Il compte le 01/01/1815 : 85 officiers et 1288 sous-officiers et soldats soit 1373 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)


51ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel, baron Jean Antoine Rignon (1775-1815)

Major Jean Baptiste Joseph Collette (1773-1827) probablement au dépôt à Lille, il se rend à Cherbourg pour défendre la place après le 18/06

Major Martin ?

1er bataillon : chef de bataillon Michel Pernet (1767-?)
24 officiers et 586 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Antoine Fulcran Mathieu Formis (1771-?)
NB : il aurait été blessé le 17 juin aux Quatre-Bras ???
Remplacé ? par le chef de bataillon Joseph Pecheur (1776-?)
18 officiers et 540 soldats

Total régiment : 42 officiers et 1126 soldats
NB : le 3ème bataillon est en cours de formation à Lille puis se rend à Cherbour après la retraite du 18/06.
NB : chef de bataillon Pierre Antoine Sognot (1767-?), membre du conseil d’administration en 1815. A l’armée du Nord ? (Il commandait le 3ème bat. en 1814)
NB : le chef de bataillon Charles Armand Marie Germain Milhet (1789-1862) fait la campagne de 1815, à l'armée du Nord ?
NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration et devient le 47ème de Ligne à partir :
- des restes du 51ème de Ligne
- du 1er bataillon du 139ème de Ligne
- du 5ème bataillon du 36ème Léger
- du 1er bataillon du 13ème Voltigeurs (Historique du 51e régiment d'infanterie-page 364)
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 86 officiers et 1435 sous-officiers et soldats soit 1521 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 446)

Voila pour la seconde division
Cordialement
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Mar 2 Aoû 2011 - 5:53

Bonsoir Jean-Marc,

Je ne connaissais pas les chiffres de janvier et je les trouve éloquents. En effet, on constate que les régiments comptaient souvent plus d'hommes en janvier qu'en juin.

Bon, il est vrai que les malades,... ne partent pas avec les autres et que, parfois, deux bataillons sont en campagne alors que 3 sont signalés en janvier mais cela montre qu'il n'y a aucune "levée en masse" qui a participé à la campagne de 1815: c'est bien, comme le signalait B. Coppens, l'armée royale, elle-même en grande partie ex-armée impériale qui fera cette campagne.

Encore une fois merci pour les données.

Cdlt,

Richard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Mar 2 Aoû 2011 - 9:24

Oui Richard,
Pour les régiments du Ier Corps et ceux d'une partie des IIème et VIème Corps, la formation au complet des bataillons de guerre va poser problème. Même si je pense que des renforts sont parvenus après le 10/06, c'est loin d'être une levée en masse.
Dans un des Inédits de Chuquet, l'Empereur s'étonne que les régiments issus des régions de l'Est de la France (ceux du IVème Corps je crois) ne sont pas encore au complet (ça doit être en mai) alors que les départements de l'Est sont sinon très "pro-napoléoniens", à tout le moins très "patriotes".
On dirait qu'après l'enthousiasme des mois de mars et avril, la réalité s'impose même aux soldats (la France est seule et va devoir se battre de nouveau) et que loin de Paris et de leur idole, beaucoup manquent d'entrain pour rejoindre les rangs.
Peut-être qu'une déclaration de type "La Patrie en danger" aurait modifié cet état de fait ?...

A part quelques changements, l'armée impériale de juin est celle royale de janvier en sachant que l'armée royale de janvier est en immense partie l'armée impériale "rétrécie" d'avril 1814. A part pour les officiers supérieurs (surtout les généraux, peu les colonels), où les changements seront très politiques, le reste de l'armée ne bougera quasiment pas exception faite de la Maison du Roi, où là... mais ça n'était pas l'armée... clown

Par contre, cette armée n'est pas une armée de "Marie-Louise", les soldats, sous-officiers et officiers sont très aguerris (au moins les campagnes de 1813 et 1814 pour les plus jeunes). Et comme Mr Juhel pour la Garde Impériale l'a montré, ce n'était pas une armée de "va-nu-pieds" non plus (les deux premiers bataillons et trois premiers escadrons ont les effets confectionnés par l'armée royale qui a eu un an de paix pour les faire) et les régiments venant de l'Est vont bénéficier de la ferveur ouvrière des populations pour habiller et équiper les troisièmes bataillons et quatrièmes escadrons.

Cordialement
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Mar 2 Aoû 2011 - 23:19

Asclépios a écrit:
. Et comme Mr Juhel pour la Garde Impériale l'a montré, ce n'était pas une armée de "va-nu-pieds" non plus (les deux premiers bataillons et trois premiers escadrons ont les effets confectionnés par l'armée royale qui a eu un an de paix pour les faire) et les régiments venant de l'Est vont bénéficier de la ferveur ouvrière des populations pour habiller et équiper les troisièmes bataillons et quatrièmes escadrons.
B. Coppens l'avait aussi montré dans les premiers carnets de la campagne il y a dix ans. Cette armée est effectivement bien équipée (toutes les armes de la garde sont neuves semble-t-il) et composée de troupes entraînées et/ou aguerries.

Ceci dit, en face, il y a aussi beaucoup de vétérans et des troupes tout aussi (sinon plus dans certains cas) motivées que dans l'armée française.

Cdlt,

R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Dim 7 Aoû 2011 - 22:15

Bonjour,
Oui Richard, en face aussi, quelque soit la nationalité, il y a de très bons éléments Smile
On trouve pourtant, encore de nos jours, de nombreux Wargames sur la période mettant une faible expérience aux troupes belgo-néerlandaises (ou néerlandaises du Nord et du Sud, avé l'acccent Laughing ).

Je continue le Ier Corps :

3ème Division d'Infanterie
Commandant en chef
Lieutenant-général Pierre Louis Binet, baron de Marcognet (1765-1854)

Aides-de-camp
? pour les trois

Etat-major divisionnaire

Chef d´Etat-major
Adjudant commandant, chevalier Jean François Angot-Darsonval (1762-1825)

Adjoints à l'état-major
?

Commandant le Génie
Capitaine Joseph Honoré Désiré Daigremont (1790-1866)
3ème Cie du 2ème bataillon du 1er Génie
4 ? officiers et 66 ? soldats

Commandant l´Artillerie
Capitaine Jean-Louis Emon (1790-1880)
19ème Cie du 6ème d´Artillerie à Pied

9ème ou 2ème compagnie du 1er Escadron du Train
Sous-lieutenant Vincent Thomas Coqueterre (1787 - ?)
3 officiers et 103 soldats

1ère BRIGADE
Maréchal de camp, chevalier Antoine Nogues (1777-1853)

Aides-de-camp
? pour les deux

21ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel, baron Jean Nicolas Louis Carré (1770-1845)

Major Chevalier Jacques Philippe Appollinaire Faucon (1768-1835)
Major à la suite ? Louis Léopold Brémont (1777-1835)

1er bataillon : chef de bataillon Adrien Aimé Fleury Debar (1783-1861)
24 officiers et 508 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Georges Cornil Joseph Debonnez ou Debonnet ou de Bonnet (1773- ?)
17 officiers et 488 soldats

Total régiment : 41 officiers et 996 soldats

NB: Chef de bataillon François Chaboux (1773-1836), membre du conseil d'administration ; à l’armée du Nord ?
Il ne semble pas avoir pris part aux Cent-Jours puisqu'il serait parti prendre les Eaux à Bourbonne-les-Bains d'après assoheri mais il est bien là au licenciement du régiment et Adkin le place à la tête du second bataillon alors quid ? De plus, la comptabilité de ses années de services s'arrête au 20/09/1815. S'il avait été se soigner en juin 1815, il n'aurait pas comptabilisé les mois des Cent-Jours.

NB : Chef de bataillon "Caillebotte" ou "cailbotte" ? membre du conseil d'administration ; à l’armée du Nord ?
NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration à partir :
- des restes du 21ème de Ligne
- des 3ème et 5ème bataillons du 151ème de Ligne
- du 1er bataillon du 4ème Tirailleurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 91 officiers et 1143 sous-officiers et soldats soit 1234 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)


46ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel Louis André Dupré (1774-1819)

Colonel à la suite Pierre Beaudouin (1770-1834)

Major Augustin Benoît Constant Delannoy (1775-1846)

Major Jacques Ange Toucas (1775-1822)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon: chef de bataillon Louis Joseph Innocent Bonnefoi (1774-1856)
26 officiers et 435 soldats

2ème bataillon: chef de bataillon Jean Baptiste Couturaud (1772-1826)
17 officiers et 410 soldats

Total régiment : 43 officiers et 845 soldats

NB: Martinien cite aussi le chef de bataillon Poujade ; blessé à Waterloo.
NB : Chef de bataillon Jean Sébastien Barlier (1774-1843), membre du conseil d’administration en 1815, à l’armée du Nord ?
NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
d'après http://www.freepub.be/doc/Ambulance_Cambre.pdf, il y aurai 1925 hommes !! (page Cool : non il parle de la brigade !
Le régiment est reformé sous la première Restauration pour devenir 43ème de Ligne à partir :
- des restes du 46ème de Ligne
- du 2ème bataillon du 10ème Tirailleurs
- d'un détachement du 21ème Léger ?
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 85 officiers et 1316 sous-officiers et soldats soit 1401 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 446)


2ème BRIGADE
Maréchal de camp, baron Jean Georges Grenier (1771-1835)

Aides de camp :
Capitaine Jean Claude Barat (1786-1855)

? pour le second

25ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel Jean Georges de Gromety (1773-1831)

Major Jacques Christophe Chagué (1773-1843)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon : chef de bataillon Joseph Vincent Paquet (1771-1845)
23 officiers et 485 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Paul Galicy (?-?) ou Chef de bataillon Charles Deshameaux (1787-1847)
17 officiers et 449 soldats

Total régiment : 40 officiers et 934 soldats

NB : Chef de bataillon François Eloi Imbert, membre du conseil d’administration ; à l’armée du Nord ? (LH).
NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé sous la première Restauration à partir :
- des restes du 25ème de Ligne
- des 1er, 3ème et 5ème bataillons du 124ème de Ligne
- du 1er bataillon du 12ème Voltigeurs
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 86 officiers et 1531 sous-officiers et soldats soit 1617 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)

NB : Les Cdb Galicy et Paquet sont dans le dossier LH de Anglade Bernard le 01/08/1815


45ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel Louis Guillaume Joseph Chapuzet (1774-1841)

Major Jean Marie Marc Antoine Fabre (1776-1822)
NB : à l'armée du Nord ?

1er bataillon : chef de bataillon Louis Probace Sivan (1769- ?)
23 officiers et 491 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon François Gruard (1779-1830)
20 officiers et 469 hommes

Total régiment : 43 officiers et 960 soldats

NB : L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
b- Le régiment est renommé 42ème de Ligne à la première Restauration et comprend les troupes venant :
- des restes du 45ème de Ligne
- du 2ème bataillon du 139ème de Ligne (et du 4ème d'après darnault-mil)
- des 1er et 2ème bataillons du 154ème de Ligne
- des 5ème et 8ème bataillons du 35ème Léger
- du 1er bataillon du 10ème Tirailleurs de la Garde
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 82 officiers et 1158 sous-officiers et soldats soit 1240 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 446)

Voila,
A bientôt pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Dim 21 Aoû 2011 - 5:50

Après quelques jours de repos bien mérité Very Happy , voici la suite du Ier Corps d'Armée :

4ème Division d'infanterie
Comandant en chef
Lieutenant-général, comte Pierre François Joseph Durutte (1767-1827)

Aides-de-camp
Chef de bataillon Louis Jean Baptiste Gaugler de Gempen (1782-1844)
Il passe à l'ennemi le 16/06 au matin.

Fabrice (d'après Carnets de la campagne N°4)

NB : ? pour le dernier

Etat-major divisionnaire

Chef d´Etat-major
Adjudant commandant chevalier Robert de Gordon (1781-1815)
Il passe à l'ennemi le 16/06 au matin mais ça ne lui portera pas chance...

Adjoints à l'état-major
?

Commandant le Génie
Capitaine Antoine Joseph Parantin (1793-?)
4ème cie du 2ème bataillon du 1er Génie
71 officiers et soldats

Commandant l´Artillerie
Capitaine Augustin Denis Bourgeois (1779-1849)
9ème compagnie du 6ème d'Artillerie à pied
3 officiers et 81 soldats

3ème compagnie du 1er Escadron du Train
capitaine Jean Antoine Drulin (1772-1833)
1 officier et 92 soldats

1ère BRIGADE
Maréchal de camp, Jean Gaudens Claude Pégot (1774-1819)

Aides-de-camp:
Capitaine Antoine Louis ? Pessonneaux (1786-?) ?
NB : ? pour le second

8ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel, baron Louis Gabriel Ruelle (1775-1865)

Major Jean Etienne Cyprien Gilly (1775-1838)

Major (à la suite) : Marie Martin Moreau (1779-?)

1er bataillon Chef de bataillon Sébastien Bertran (1772-1848)
23 officiers et 489 soldats

2ème bataillon Chef de bataillon Claude Arbey (1773-1843)
17 officiers et 454 soldats

Total régiment : 40 officiers et 943 soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est renommé régiment de Condé à la première Restauration et réorganisé à partir :
- des restes du 8ème de Ligne
- des 1er, 4ème, 6ème et 7ème bataillons du 122ème de Ligne
- du 1er bataillon du 2ème Tirailleurs de la Garde
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 672)
Il compte le 01/01/1815 : 88 officiers et 1243 sous-officiers et soldats soit 1331 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)

29ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel Etienne Nicolas Rousselot (1771-1853)

Major Louis Hussenet (1760-1838)
NB : à l'armée du Nord ?

Major Jacques Brosset (1775-1850)
NB : à l'armée du Nord ?

Major à la suite Albert Alexis Breugnot (1771-1833)
NB : à l'armée du NOrd ?

1er bataillon : chef de bataillon Gabriel Ressejac (1768-?)
23 officiers et 566 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Augustin Joseph Duquesnoy (1779-1837)
17 officiers et 540 soldats

Total régiment : 40 officiers et 1106 soldats

NB : chef de bataillon Larpenteur, membre du conseil d’administration, à l'armée du Nord ?
L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé à la première Restauration et réorganisé à partir :
- Des restes du 29ème de Ligne
- Des 1er, 2ème et 5ème bataillons du 150ème de Ligne
- Du 2ème bataillon du 13ème Voltigeurs de la Garde
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 673)
Il compte le 01/01/1815 : 86 officiers et 1667 sous-officiers et soldats soit 1753 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 445)

2ème BRIGADE
Maréchal de camp Jean Louis Brue (1780-1851)

Aides-de-camp
? pour les deux

85ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel André Pierre Masson (1769-1829)

Major Claude François Magdeleine Le Roy (1767-1851)

1er bataillon : chef de bataillon Joseph Vincent Filanchier (1768-?)
21 officiers et 500 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Simon Bosse (1768-1817)

OU

Chef de Bataillon Pierre Charles François Verdure (1776-1820)
19 officiers et 491 soldats

Total régiment : 40 officiers et 1031 soldats
L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé à la première Restauration et renommé 73ème de Ligne à partir :
- Des restes du 85ème de Ligne
- Des 1er, 2ème et 3ème bataillons du 141ème de Ligne
- Des 1er et 2ème bataillons du 152ème de Ligne (non d'après fan-genealogie.org/index.php?option=com_content&view=article&id=436%3Ale-152d-regiment-dinfanterie-de-ligne&catid=108%3Ainfanterie&Itemid=244&lang=fr)
- Du 2ème bataillon du 14ème Tirailleurs de la Garde
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 675)
Il compte le 01/01/1815 : 92 officiers et 727 sous-officiers et soldats soit 819 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 447)

95ème régiment d´Infanterie de Ligne
Colonel Jean Baptiste GARNIER (1769-1840)

Major Philippon ?

1er bataillon : chef de bataillon Jacques Bosse (1771-1841)
23 officiers et 545 soldats

2ème bataillon : chef de bataillon Joseph Marcelin Rullière (1787-1863)
17 officiers et 515 soldats

Total régiment : 40 officiers et 1060 soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Le régiment est reformé à la première Restauration et renommé 79ème de Ligne à partir :
- Des restes du 95ème de Ligne
- Des 1er et 2ème bataillons du 115ème de Ligne
- Du 2ème bataillon du 15ème Tirailleurs de la Garde
(d'après Histoire de l'infanterie en France-Tome IV-page 675)
Il compte le 01/01/1815 : 86 officiers et 1345 sous-officiers et soldats soit 1431 hommes en trois bataillons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 447)

Voila, à bientôt pour la suite
Cordialement
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   Jeu 15 Sep 2011 - 8:37

Bonsoir,
Suite aux vacances et au boulot, voici la suite du Ier Corps

1ère DIVISION DE CAVALERIE
Commandant en chef
Lieutenant-général Baron Charles Claude Jacquinot (1772-1848)

Aides-de-camp
Capitaine Philogène Delacroix (1787-1865)
Cousin du général Charles Claude Jacquinot

?

?

Etat-major divisionnaire

Chef d'État-Major
Adjudant-commandant Louis Guillaume François Lejeans (1784-1840)

Adjoints à l'État-Major


ARTILLERIE de la 1ère Division de Cavalerie

2ème Cie - 1er Régiment d’Artillerie à cheval
Capitaine en premier ou en second
Apollinaire Bourgeois (23/07/1785- ?)

Lieutenant en premier

Lieutenant en second

3 officiers et 70 soldats

4ème Cie du 1er Escadron du Train d'Artillerie
Capitaine Antoine Jean Baptiste Daux (1778-1862)

Lieutenant ou sous-lieutenant
2 Officiers et 83 soldats


1ère BRIGADE
Maréchal de camp Baron Adrien François de Bruno (1771-1861)

Aides-de-camp
Capitaine Richard Vincent Fontaine de Cramayel (1788-1838)

?


7ème Régiment de Hussards
Colonel Baron Jean Baptiste Antoine Marcellin de Marbot (1782-1854)

Colonel à la suite Jacques Pierre Romain Denis de Keredern de Trobriand (1780-1867)

Major Aubin Bouverie (1780-1863)

1er Escadron : Chef d'escadron Roch (?-?)

2ème escadron : Chef d'escadron Daniel Jean Jacques Victor Dupuy (1777-1843 ou 1857)

3ème escadron : Chef d'escadron Benoit Camille Bonaventure de Barziza (1786-?)

28 ou 37 Officiers et 411 ou 415 Soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848). Selon M. Louvat, au 10/06 : 37 officiers et 415 hommes
Ce régiment a été reformé à Valenciennes sous le nom de Hussards d'Orléans (puis de Régiment “Colonel-Général”en janvier 1815) le 12/09/1814 à partir :
- Des restes du 7ème Hussards (Colonel Eulner)
- D'un détachement du 1er Hussards (Chef d'escadron Henriquez)
- D'un détachement du 14ème Hussards (Chef d'escadron de Barziza)
(du 13ème Hussards d'après La sabretache 1893-page 118 mais ce dernier comportait des westphaliens, ancien du régiment de hussards de Jérôme Napoléon qui ont reformé un régiment le 01/01/1814)
Il compte le 01/01/1815 : 56 officiers et 524 sous-officiers et soldats soit 680 hommes en trois escadrons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 452)


3ème Régiment de Chasseurs à cheval
Colonel Anatole Charles Alexis van de Woestijne van Becelaere dit de Lawoestine (1786-1870)

Major Jean Julien Guinard (1771-1840)

1er Escadron : Chef d'escadron Joseph Simon Pozac (1780-1855)

Chef d'escadron Léopold Henry Blin (1780-1857)

Chef d'escadron Sylvain Petit

Chef d'escadron Jean Joseph Martin (1773-1854)


29 officiers et 336 ou 436 soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment 436 Soldats
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Ce régiment a été reformé à Maubeuge le 14/08/1814 pour devenir Chasseurs à cheval du Dauphin à partir :
- des restes du 3ème Chasseurs à cheval (Colonel de Potier)
- des restes du 23ème Chasseurs à cheval (Colonel de Marbot)
- du 4ème escadron du 2ème Éclaireurs de la Garde (Capitaine de Toussain)
- des 3ème, 6ème et 7ème Cies du 2ème Chasseurs à cheval de la Garde (Capitaine Salmon)
(d'après La sabretache 1893-page 118)
Il compte le 01/01/1815 : 56 officiers et 624 sous-officiers et soldats soit 680 hommes en trois escadrons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 451)


2ème BRIGADE
Maréchal de camps Baron Martin-Charles Gobrecht (1772-1845)

Aides-de-camp
?

?


3ème Régiment de Chevau-légers Lanciers
Colonel Chevalier Charles François Martique (1777-1825)

Major à la suite Jacques Louis Bardin (1765-1830)

1er Escadron : Chef d'escadron Chevalier Jean Théodore Dudouit (1774-1858)

2ème escadron : Chef d'escadron Antoine François Xavier André (1772-1845)

Chef d'escadron Antoine Rémi Gard (1772-1819)

27 officiers et 379 soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment les mêmes chiffres
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Il est reformé le 26/08/1814, à la première Restauration pour former le Régiment de Lanciers du Dauphin à partir :
- des restes du 3ème Lanciers
- des restes du 22ème Chasseurs à cheval
- du 7ème escadron du 2ème Lanciers de la Jeune Garde
(d'après Soldats Napoléoniens N°5-page 36)
Il compte le 01/01/1815 : 52 officiers et 627 sous-officiers et soldats soit 679 hommes en trois escadrons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 451)

4ème Régiment de Chevau-légers Lanciers
Colonel Chevalier Louis Bro (1781-1844)

Major Chevalier Jean-Baptiste Bertèche dit « Le jeune » (1773-1839)

Major Perrot

Major Charles Xavier Sourdiaux (1773-?)

1er Escadron : Chef d'escadron Jean Baptiste Félix Pitel (1771-1833)

2ème Escadron : Chef d'escadron Alexandre Bache (1780-1848)

Chef d'escadron Charles Alexandre César Berle de Neuilly (1780-1848)

22 offciers et 274 ou 374 soldats

L'état du Ier Corps du 10/06/1815 trouve pour ce régiment 374 Soldats
(d'après Derniers jours de la Grande Armée-Mauduit-1848)
Ce régiment a été reformé à Aire le 28/07/1814 pour devenir Régiment de Monsieur Chevau-Légers Lanciers:
- des restes du 4ème Chevau-Légers Lanciers (Colonel Deschamps)
- des 3ème et 4ème escadrons du 2ème Lanciers de la Jeune Garde numérotés 8 et 9 à la suite des Lanciers de la Garde (Chef d'escadron Pitel)
(d'après La sabretache 1893-page 118, Soldats Napoléoniens N°5-page 36)
Il compte le 01/01/1815 : 49 officiers et 587 sous-officiers et soldats soit 636 hommes en trois escadrons
(d'après Couderc de Saint-Chamand-Napoléon et ses dernières armées-page 451)

Voilà pour les dadas du Ier Corps
A bientôt pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Constitution de l'armée du Nord - 1er Corps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée du nord (Napo 1813-1815)
» QG du général DILLON, avant-garde de l'Armée du Nord
» [IG] Constitution d'une armée en pratique
» [conseil] Novice dans la constitution d'une armée haut elfe
» QG du général DUMOURIEZ, commandant de l'armée du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belgique et le 1er Empire :: Les forces en présence, les armées, les personnages-
Sauter vers: