La Belgique et le 1er Empire


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Mer 3 Aoû 2011 - 21:08

Ce vaste sujet
mérite sa place sur ce forum également.


Bien que nous en
ayons déjà débattu ailleurs, le libre échange d’informations et de points de
vue se fera plus aisément ici et ne sera pas limité dans le temps.




Je commencerai de
manière inhabituelle par une comparaison que je n’ai encore jamais rencontrée
(ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas déjà été faite !) : l’attaque
des colonnes de d’Erlon à Mont-st-Jean est-elle comparable (une répétition ?)
de celle de la colonne anglaise à Fontenoy ?


Dans les deux cas nous avons des colonnes formées de bataillons en lignes déployés les uns derrière les autres et dans les deux cas l'attaque a été repoussée.
On observe que le village de Fontenoy, fortifié par les Français, à joué un rôle proche de la ferme de La Haie Sainte dans le flanc gauche de l'attaque.
On observe aussi que, pour repousser ces colonnes, les défenseurs ont utilisé tour à tour l'infanterie et la cavalerie.





Quelques
illustrations :


Fontenoy que l'on peut voir ici http://www.britishbattles.com/images/fontenoy/jm-fontenoy-l.jpg



et



Mont-st-Jean ici http://bcosenza.free.fr/ et ici http://bcosenza.free.fr/image/cartes/impglo1.jpg




Le débat est
ouvert…




Cdlt,
R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asclépios
Curieux


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Dim 7 Aoû 2011 - 23:15

Bonjour,
Je connais peu la bataille de Fontenoy. Il me semble néanmoins que l'artillerie ainsi que plusieurs charges de cavalerie eurent raison des colonnes ennemies (?). Je ne sais si les bataillons des colonnes étaient à demi ou à quart de distance (donc colonnes fermées très compactes) ou si la distance entre deux bataillons permettait de "manoeuvrer" sur les flancs ? Ces colonnes ont-elles duré aussi longtemps que celles du 18/06 ?
Concernant les colonnes françaises, ce n'est ni l'artillerie, ni même l'infanterie anglo-alliée qui les "éparpilleront" mais une seule charge de cavalerie bien effectuée (pas seulement de face mais surtout de flanc, s'insinuant entre les bataillons qui ne peuvent absolument pas manoeuvrer, seulement avancer...). Bien sûr, les deux autres armes vont mettre du désordre dans les colonnes mais pas assez pour les stopper (c'est même l'inverse puisque les troupes anglaises déjà éprouvées le 16/06 vont commencer une franche retraite, ouvrant un trou dans la ligne anglaise) ni même pour les intimider (la "thin red line" n'était peu être pas si "thin" que ça, ni si "line" après les premières décharges françaises).
Cordialement
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Mar 9 Aoû 2011 - 4:51

Bonjour,
Asclépios a écrit:

Concernant les colonnes françaises, ce n'est ni l'artillerie, ni même l'infanterie anglo-alliée qui les "éparpilleront" mais une seule charge de cavalerie bien effectuée (pas seulement de face mais surtout de flanc, s'insinuant entre les bataillons qui ne peuvent absolument pas manoeuvrer, seulement avancer...). Bien sûr, les deux autres armes vont mettre du désordre dans les colonnes mais pas assez pour les stopper (c'est même l'inverse puisque les troupes anglaises déjà éprouvées le 16/06 vont commencer une franche retraite, ouvrant un trou dans la ligne anglaise) ni même pour les intimider
Je pense qu'il faut nuancer les différentes situations. Nous avons eu l'occasion de parcourir le terrain avec les témoignages français et alliés concernant cette attaque. Il est intéressant que les témoignages des camps opposés concordent voire se complètent pour retracer ce qu'il s'est probablement passé.

1ère division: elle va se scinder en deux, un brigade attaquant la Haie-Sainte, l'autre, celle de Bourgeois continuant vers le "plateau".
La brigade Bourgeois devra s'éloigner de la route à cause de la sablonnière et des tirs qui en proviennent et aussi de ceux qui proviennent de la ferme dans son flanc.
Ce faisant, elle coupe la route de la 2ème division.
Cette brigade atteindra le chemin creux mais sera extrêmement malmenée par les tirs anglais et sera déjà fortement repoussée par une contre-charge d'infanterie au moment de l'arrivée de la cavalerie britannique.

2ème division elle doit marquer un temps d'arrêt (bloquée dans son avance par Bourgeois). Les anglais témoignent de cette grosse colonne arrêtée sur la colline d'en face et l'un de ses brigadier décrira comment elle pourra se former en carré fermé face aux charges de cavalerie - elle n'atteindra pas la position anglaise et souffrira peu comparée aux autres divisions.

3ème division: elle atteint le chemin creux et se désunit fortement en le traversant, c'est à ce moment que les cavalier la surprennent en plein désordre. Elle ne peut se défendre et souffre énormément.

4ème division: arrivée tard sur le champ de bataille, au moment où elle se déploie, l'attaque est déjà partie et Durutte reçoit l'ordre d'emboiter le pas aux autres divisions dans la même formation compacte. Il n'est pas sûr du tout qu'il ait atteint le chemin creux et subira deux séries de charges: les dragons anglais et les cavaliers de la brigade Ghigny.

Il semble au final que seule la division Marcognet ait été mise hors de combat lors de cette actions car les autres divisions reprendront leurs attaques toute la journée avec quelques succès parfois importants (la Haie-Sainte notamment).

Les témoins repris dans les 4 premiers carnets de la campagne de 1815, ceux de Schmitz, Noguès, les Waterloo letters et leurs compléments rassemblés par Glover permettent de reconstituer ces évènements.

Pour Fontenoy, je reviens plus tard. Les colonnes britanniques se replieront après avoir subi de très fortes pertes mais ne seront pas détruites ni dispersées.

Cdlt,
R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serre Jean
Petit curieux


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Mer 21 Déc 2011 - 11:24

Rigoumont a écrit:
Les témoins repris dans les 4 premiers carnets de la campagne de 1815, ceux de Schmitz, Noguès, les Waterloo letters et leurs compléments rassemblés par Glover permettent de reconstituer ces évènements.
.

Où peut-on trouver Glover ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont
Curieux


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Lun 26 Déc 2011 - 3:26

Serre Jean a écrit:


Où peut-on trouver Glover ?
Bonjour,

La plupart des ouvrages de Gareth Glover sont vendus chez amazon sinon voici la liste sur Waterloo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrice kedzia
Petit curieux


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   Mer 11 Juil 2012 - 2:42

Beaucoup de choses furent dites sur cette attaque, mais il faut se rappeler que la dernère victoire française date de Wagram et que mac Donald adopte, la colonne qui portera son nom, les bataillons les uns derrière les autres, donnant à la fois puissance et aisance de commandement.
Des masses d'infanterie qui s'avancent sont évidemment vulnérables à l'artillerie, mais déployés en ligne, les bataillons qui la composent, ne peuvent se former en carré, et donc ne peuvent offrir une réelle résistance à la cavalerie, et même si le carré pouvait se former exposé au tir percutant de l'artillerie, ce dernier serait bien isolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attaque du premier corps de Drouet d'Erlon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» attaque perforantes
» TACTICA Hommes-Lézards V7 par le PPHL.
» CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"
» Le mythe de l'attaque à la baïonnette et autres considérations sur le corps à corps.
» [Neutre] Le Premier Cercle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belgique et le 1er Empire :: 18 juin 1815-
Sauter vers: